bonhomme de pain d'épice bleu

recette de pepparkakor {Avent 2011} 7


La troisième et dernière recette de ce calendrier de l’Avent du cinéma nordique 2011 est une recette de petits pains d’épice durs – des pepparkakor.
La préparation est longue, difficile – attention aux courbatures! – et exige assez d’espace.
Pourquoi se donner tant de mal?
Parce que les pepparkakor sont d’excellents petits gâteaux qui sentent bon les épices de Noël!

Ingrédients pour préparer 100 pepparkakor:

  • 100 g de beurre doux
  • 17 cl de sucre
  • 4 cl de mélasse claire (ljus sirap, disponible dans la boutique Affären pour les Parisiens) ou de miel liquide
  • 5 g de gingembre moulu
  • 10 g de cannelle moulue
  • 5 g de clous de girofle moulus
  • 1 cc de cardamome moulue
  • 5 g de bicarbonate
  • 7 cl d’eau
  • 250 g de farine de blé

À préparer la veille:

  1. Travailler le beurre, le sucre et la mélasse en un mélange homogène.
  2. Ajouter les épices et le bicarbonate.
  3. Ajouter l’eau.
  4. Ajouter la plus grande partie de la farine (il en faudra en conserver un peu pour travailler la pâte sur le plan de travail).
  5. Quand la pâte est préparée, la couvrir et la mettre au réfrigérateur, une nuit au moins.

Préparation des pepparkakor

Équipement et technique

  • un rouleau à pâtisserie
  • des emporte-pièces ou de simples verres à eau
  • du papier sulfurisé
  • un couteau fin et maniable pour la pâte récalcitrante
  1. Étaler finement la pâte sur votre plan de travail fariné à l’aide de votre rouleau à pâtisserie
  2. Armez-vous de vos emporte-pièces et découper autant de formes que vous pouvez.
  3. Déposer les pains d’épice sur une plaque de four recouverte d’un morceau de papier sulfurisé.
  4. Recommencer autant de fois que votre pâte vous le permettra.

la cuisson:

Préchauffer votre four à 200-225 degrés (thermostat 7) 10 minutes.
Enfourner les pains d’épice à mi-hauteur de 4 à 5 minutes.

Ne vous inquiétez pas si en les sortant du four vous trouvez les pepparkakor toujours mous: ils durciront en refroidissant.

Ces pains d’épices sont succulents natures ou tartinés de fromage bleu pour les amateurs de mélanges sucrés-salés.

Alors, oserez-vous préparer ces petits pains d’épices suédois?

recherches populaires

7 commentaires sur “recette de pepparkakor {Avent 2011}

  • Anne

    Il est génial ton film sur la recette. L’utilisation de la focale et tout, c’est super. Ça dépoussière les recettes de cuisine traditionnelles (dans leur présentation). Merci et ça a l’air bon en plus ! 🙂 Bonne continuation.

    • Aurore Auteur de l’article

      Ce n’est pas mon film, mais celui d’une Suédoise émigrée. C’est en cherchant des vidéos de recettes pour accompagner la mienne – qui est un petit peu différente – que j’ai trouvé les joyaux réalisés par cette passionnée 🙂
      Bon, alors est-ce que cela t’a donné envie de faire des pepparkakor l’hiver prochain?

  • Anne

    Oui !!! 🙂 Merci pour ta réponse ! Ça m’a effectivement donné envie des pepparkakor l’hiver prochain ! D’où te vient cette passion pour le cinéma nordique ?

  • Aurore | cineaster.net

    1) Je suis la jumelle d’August Strindberg
    2) J’ai découvert le cinéma scandinave au travers de plusieurs expériences adolescentes: Europa que j’avais montré pendant mon cours d’Allemand au collège, Året gjennom Børfjord découvert aux Rencontres du Cinéma Indépendant de Châteauroux au milieu des années 90, Vampyr étudié en cours ainsi que le Septième Sceau vu en salle en 1993.
    3) J’aime la culture scandinave (musique et design), et ayant étudié le cinéma à l’Université, j’ai choisi à la fin des années 90, suite au phénomène NorWave, de me consacrer à l’étude des cinématographies scandinaves hors des sphères Bergman, Dreyer ou Von Trier.

  • Anne

    Merci pour ta réponse !! Parles-tu le Norvégien ou le Suédois ? J’avais regardé en V.O le film Morse de Tomas Alfredson, j’ai beaucoup aimé la sonorité de langue. Ceci dit l’apprentissage du Suédois ou du Norvégien ne doit pas être aisé…

  • Aurore | cineaster.net

    Je parle Suédois à la maison. Le Norvégien, je le comprends à 85%.
    Ce ne sont pas des langues trop barbares si on a des bases en Anglais et en Allemand.
    J’ai rencontré pas mal de Français qui avaient même appris le Suédois « facilement » tout en étant anglophobes. Ce n’est donc pas insurmontable 😉
    J’espère que tout ça t’a donné envie de cuisiner plus de recettes scandinaves!

  • Anne

    Merci pour ta réponse. J’adore les langues étrangères aussi, j’en ai d’ailleurs fait mes études (Anglais et Allemand + 2 petites années de Portugais )mais c’était il y a quelques temps déjà et je n’ai pas souvent l’occasion de pratiquer sauf en regardant des films en V.O. C’est déjà ça, car j’adore ça ! Effectivement, ton blog m’a donné envie de cuisiner scandinave !!!

Les commentaires sont fermés.