Henki Kolstad, André Bjerke et Henny Moan dans le Lac des Morts de Kåre Bergstrøm

Le Lac des Morts {De dødes tjern}, Kåre Bergstrøm 4


Adapté du second roman de suspense d’André Bjerke, Le Lac des Morts (De dødes tjern, 1958) – déjà évoqué dans la liste de 2011 des 17 films norvégiens à voir avant de mourir – est une illustration classique du påskekrim norvégien.

Il y a cent ans que Tore Gråvik s’est donné la mort dans le Lac Bleu après avoir assassiné sa propre sœur et l’amant de cette-dernière. Son fantôme hante toujours le lieu. Aujourd’hui, c’est Bjørn, le frère jumeau de Liljan qui est le propriétaire du chalet qui fut un jour celui de Tore Gråvik.
Un groupe de six Osloïtes venus rendre visite à Bjørn, parmi lesquels, Liljan et son juriste de fiancé, se retrouvent devant un chalet vide. Bjørn est introuvable. S’est-il noyé dans le Lac Bleu? A-t-il été assassiné? Et si c’est le cas, par qui? Par le fantôme de Tore Gråvik?
Une enquête débute, menée par l’invité psychologue, préfigurant les profilers de nos téléfilms contemporains.

Un train, un lac, un chalet, une forêt, un groupe d’amis

Voilà les ingrédients de ce classique norvégien faisant partie des meilleurs films jamais produits au pays du påskekrim.

L’histoire de ce club des cinq six pour adultes débute avec la disparition du frère d’une des protagonistes.

La disparition mystérieuse, mise en relief par la crise de folie d’un homme un siècle plus tôt, donne un cachet surnaturel à ce récit angoissant. La psychanalyse du conte quitte le monde de la petite enfance pour mettre en évidence les obsessions d’un cerveau malade.

Bien sûr, la disparition de Bjørn sera expliquée. Ce qui n’ôtera rien à l’horreur autour du Lac Bleu.

Film chargé en symboles, Le Lac des Morts, sa photographie et sa musique envoûtantes marquèrent des générations de spectateurs et de cinéastes, dont Pål Øie (Villmark, Skjult).

Son aura est telle que depuis que les listes de meilleurs films nationaux existent, le film de Kåre Bergstrøm a toujours fait partie des incontournables, fait remarquable quand on pense que Le Lac des Morts est un film de genre. Dernièrement, en décembre 2011, Le Lac des Morts a reçu la vingt-et-unième position dans la liste collégiale de la critique norvégienne des 100 films norvégiens à voir avant de mourir.




Abonnez-vous à la newsletter

Signup now and receive an email once I publish new content.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

recherches populaires

4 commentaires sur “Le Lac des Morts {De dødes tjern}, Kåre Bergstrøm

  • Besmel

    Découvert grâce à votre top 17, J’en garde un excellent souvenir ! Son scénar’ à la Scooby-Doo, avec ses fausses pistes et son lot de rebondissements. Et surtout le couple de héros très attachant : le gars, pétochard comme pas deux, et sa copine autrement plus courageuse. C’est frais, toujours aujourd’hui.

    p.-s. : Mon Norvégien est un peu rouillé, mais je crois que c’est la liste des 25 films norvégiens à voir avant de mourir plutôt, non ?

  • Besmel

    Ça, c’est qu’ils disent pour pas passer pour des rigolos auprès de leurs voisins suédois. Il doit même pas exister 100 films norvégiens :p

Les commentaires sont fermés.