Pål Sletaune

Pål Sletaune, metteur-en-scène norvégien


Ces premiers films qui ont reçu l’Amanda

Vendredi 17 août 2012 seront attribués les Amanda (César norvégien) lors de la cérémonie se déroulant comme chaque année depuis 1985 à Haugesund. Les plus assidus d’entre vous se souviendront de mon coup de gueule de juin à l’annonce de la non-nomination dans la catégorie « meilleur film norvégien de l’année » […]

Turn Me On, le film norvégien de Jannicke Systad Jacobsen a toutes les chances d'obtenir l'Amanda du meilleur film

Bjørn Sundquist essaie de déguster un hamburger dans le fast food braqué de Eating Out du Norvégien Pål Sletaune

Pål Sletaune, état des lieux

Home Sweet Home Déjà dans le premier long-métrage du réalisateur norvégien Pål Sletaune, Junk Mail (1997), l’appartement est un endroit mal éclairé, kitsch et dédalique. Possédant: une salle de bain rimant avec perte de conscience une cuisine croulant sous de la vaisselle sale et une chambre vieillotte l’appartement de Junk […]


Next Door – Fantasmes Sanglants {Naboer}, Pål Sletaune

Next Door – Fantasmes Sanglants (Naboer, 2005) est la première œuvre angoissante du réalisateur norvégien Pål Sletaune après une période trashy et amusante (Eating Out, Junk mail, You Really Got Me). Right Next Door To Hell J’avais quitté Pål Sletaune en 2001 avec You Really Got Me. Retrouver l’auteur norvégien […]

Kristoffer Joner est un voisin violent dans Next Door du Norvégien Pål Sletaune

Andrine Sæther, Bjørn Sundquist et Robert Skjærstad dans le film norvégien You Really Got Me de Pål Sletaune

You Really Got Me {Amatørene}, Pål Sletaune

En 2001, après avoir refusé de réaliser American Beauty, Pål Sletaune signe You Really Got Me, une comédie noire sur des kidnappings en série dans le monde merveilleux du show bizz. Découvert en décembre 2001 au Festival des Nuits Noires de Tallinn, You Really Got Me (Amatørene) est à ce […]


Junk mail {Budbringeren}, Pål Sletaune

Comédie trash norvégienne remarquée au Festival de Cannes en 1997, Junk mail est un petit chef d’œuvre d’humour noir. Mercure, messager des dieux et Dieu des voleurs Junk mail est l’histoire de Roy (Robert Skjærstad), un personnage qu’on ne peut appeler ni mercuriel ni hermétique, mais qui est à la […]

Robert Skjærstad et Trond Høvik se chamaillent dans Junkmail de Pål Sletaune